top of page
  • This package is for people who are ready to embark on an adventure of ...


    4 h

7 choses pour vous faciliter la vie en tant qu'aidant d'une personne atteinte du Parkinson


A caregiver with a loved one who has Parkinson disease
Devenir aidant est une compétence difficile à apprendre

En tant qu'aidant, il est naturel que vous souhaitiez tout mettre en œuvre pour aider votre proche atteint de la maladie de Parkinson. Mais la prestation de soins n'est pas une compétence avec laquelle nous sommes nés, c'est une compétence que nous sommes obligés d'apprendre autour des meilleures façons d'aider un conjoint ou un partenaire à faire face à un diagnostic de maladie de Parkinson.


Dans cet article, j'ai essayé de rassembler quelques conseils pour vous aider à être le meilleur soignant. Ces 7 conseils sont indispensables pour votre proche atteint de la maladie de Parkinson :


1. S'adapter au diagnosis:

Accepter le diagnostic et comprendre que la maladie de Parkinson est progressive est une première étape importante. Cela signifie que la maladie évolue avec le temps et que votre rôle évolue parallèlement.

2. Parlez à un soignant expérimenté:

Communiquer avec un soignant experimenté peut être bénéfique pour vous, votre proche et les membres de votre famille proche. Cette personne doit avoir vécu des expériences similaires à celles que vous vivez. Les soignants expérimentés peuvent vous conseiller des stratégies rassurantes et éprouvées, recommander des cours qui peuvent etre bénéfiques et suggérer des produits qui facilitent la vie d'un patient. Une personne de confiance qui a une longueur d'avance sur vous peut également démontrer par l'exemple que la condition est gérable et progresse généralement lentement.


3. S'informer:

Apprenez tout ce que vous pouvez sur la maladie dès le début afin de pouvoir connaitre les soins necessaires pour votre proche et prendre ensemble des décisions éclairées. Rejoindre un groupe de soutien peut ne pas sembler immédiatement nécessaire, surtout si votre proche en est aux premiers stades, mais c'est une bonne idée car les membres d'un groupe peuvent être à un stade plus avancé que vous et peuvent vous aider à naviguer dans les changements et les défis.


4. Preparer une assurance maladie:

Si vous avez toujours traité des problèmes de couverture d'assurance, c'est très bien. Sinon, vous devrez peut-être vous familiariser avec les conditions de votre assurance maladie. Vous aurez besoin de savoir si et combien votre plan couvre les consultations, les séances de thérapie et autres dépenses imprévues.


5. Faites participer les enfants-adultes:

Les soignants hésitent souvent à demander trop à leurs enfants-adultes, ne voulant pas les accabler, surtout s'ils élèvent leur propre famille. Cependant, cela est préjudiciable à vous et à vos enfants. Vos enfants doivent être conscients des nuances de la maladie et participer autant que possible à la vie de leurs parents. Les enfants-adultes peuvent et doivent vous accorder, à vous, le soignant, des jours de repos occasionnels. Selon le stade de la maladie, il peut s'agir d'emmener le parent au domicile de l'enfant pour la journée ou de faire des sorties comme visiter un musée ou assister à un événement sportif. Cela vous offre une journée pour vous détendre ou faire des courses personnelles, et donne à votre bien-aimé et à son enfant-adulte le temps de créer des liens.


6. Prenez le temps de s'amuser:

Continuez à faire tout ce que vous avez toujours aimé autant que vous le pouvez. Prévoyez du temps pour votre club de lecture, des cours de natation ou un déjeuner avec un ami. Maintenir votre identité en tant que personne distincte de votre rôle de soignant est essentiel pour votre santé mentale et physique.


7. Ne vous négligez pas:

De nombreux aspects de la prise en charge d'un être cher sont stressants, et si votre niveau de stress augmente, vous devriez faire une pause et demander de l'aide pour vous-même. Maintenez des examens physiques réguliers et suivez les conseils de votre médecin si vous avez besoin d'un traitement pour des maux. Et ne commettez pas l'erreur de reporter des tests importants pour le bien de votre proche. Votre santé mentale est incluse dans ces soins. Parlez à votre médecin si vous commencez à vous sentir extrêmement frustré ; il existe probablement des traitements qui peuvent aider. Envisagez des soins de relève ou une aide à domicile si vous ne parvenez pas à obtenir l'aide de votre famille et de vos amis.


C'est tout pour aujourd'hui. J'espère que cela vous a été utile! Si vous êtes un soignant d'une personne atteinte de la maladie de Parkinson et que vous avez envie de partager ce que vous avez vécu, veuillez le partager avec moi en cliquant ci-dessous.




296 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page