top of page
  • This package is for people who are ready to embark on an adventure of ...


    4 h

En quoi les thérapies complémentaires sont-elles utiles pour les patients atteints du Parkinson?



Il n'y a aucune preuve scientifique que les thérapies complémentaires peuvent ralentir, arrêter ou inverser la progression de la maladie de Parkinson, mais de nombreuses personnes atteintes de la maladie les ont trouvées bénéfiques car elles les aident à garder un état d'esprit positif et à gérer leurs symptômes au quotidien. Comme de nombreux symptômes de la maladie de Parkinson affectent le mouvement, les muscles raides, les tremblements et la difficulté à maintenir votre équilibre peuvent tous rendre difficile de se déplacer en toute sécurité sans tomber.



La physiothérapie et/ou l'ergothérapie, en plus des médicaments prescrits par votre médecin, peuvent aider à résoudre les problèmes de mouvement. Ces programmes vous enseignent des stratégies et des compétences pour vous aider à rester actif et indépendant. De nombreux symptômes de la maladie de Parkinson affectent le mouvement. Des muscles tendus, des tremblements et des difficultés à maintenir votre équilibre peuvent rendre difficile le déplacement en toute sécurité sans tomber.


Young woman with Young Onset Parkinson disease doing complementary therapy
Young woman with Young Onset Parkinson disease

La physiothérapie est un programme qui aide au développement de la force, de la souplesse, de l'équilibre et de la coordination. Cela commence par une évaluation de vos capacités actuelles pour identifier les zones de mouvement qui vous causent des problèmes. Certains types de physiothérapie peuvent aider à résoudre les problèmes de mouvement liés à la maladie de Parkinson. Voici quelques exemples:


1. Physiothérapie pour la maladie de Parkinson:

La physiothérapie est un programme qui aide au développement de la force, de la souplesse, de l'équilibre et de la coordination. Cela commence par une évaluation de vos capacités actuelles pour identifier les zones de mouvement qui vous causent des problèmes. Certains types de physiothérapie peuvent aider à résoudre les problèmes de mouvement liés à la maladie de Parkinson. Voici quelques exemples:

Entraînement à l'amplitude:

La maladie de Parkinson réduit progressivement vos mouvements. C'est ce qu'on appelle l'hypokinésie. La marche devient chaotique avec le temps et vos bras ne peuvent plus se balancer librement. L'entraînement en amplitude, également connu sous le nom de LSVT BIG, agrandit ou amplifie vos mouvements pour améliorer leur confort. Dans ce programme, vous suivez votre thérapeute à travers une série de mouvements exagérés. Vous pouvez faire un pas tout en balançant vos bras dans un large arc et en levant votre genou haut dans les airs. Ces exercices recyclent progressivement vos muscles pour améliorer l'amplitude des mouvements et inverser certains des effets de la maladie de Parkinson.


Entraînement à l'équilibre:

La maladie de Parkinson peut interférer avec la coordination de vos yeux, de votre oreille interne et de vos pieds, ce qui vous maintient en équilibre. Si vous êtes instable sur vos pieds, vous pourriez éviter d'aller n'importe où de peur de tomber. Lorsque vous arrêtez de marcher, vous pouvez devenir déconditionné et encore plus tremblant sur vos pieds. Un physiothérapeute peut vous enseigner des exercices pour vous aider à améliorer votre équilibre et à reprendre confiance.


Formation de modèle réciproque:

La maladie de Parkinson peut modifier la façon dont vous vous déplacez en tandem avec les autres, comme la façon dont vous balancez vos bras lorsque vous marchez. Cette thérapie aide à retenir les mouvements des bras et des jambes. Vous apprenez des exercices qui vous obligent à bouger les bras et les jambes en même temps. La formation de modèle réciproque peut inclure :

o à l'aide d'un vélo elliptique

o à l'aide d'un vélo stationnaire

o prendre un cours de danse ou faire du tai chi


L'entraînement en force:

Le vieillissement et la maladie de Parkinson peuvent entraîner une faiblesse musculaire et un déconditionnement. Les exercices de physiothérapie utilisent des poids légers ou des bandes de résistance pour renforcer vos muscles. La force musculaire vous aidera à rester équilibré et mobile. Si vous aimez nager, certains physiothérapeutes proposent des thérapies en piscine.


L'etirement :

La maladie de Parkinson provoque une tension musculaire, en particulier au niveau des hanches et des jambes. Un physiothérapeute peut vous apprendre à allonger et à détendre vos muscles.


2. Ergothérapie pour la maladie de Parkinson:

Avec la maladie de Parkinson, la mobilité réduite peut rendre difficiles des tâches simples comme s'habiller ou prendre une douche. Les ergothérapeutes vous enseignent les compétences dont vous avez besoin pour fonctionner dans la vie de tous les jours, que vous soyez à la maison, au travail ou avec des amis. Un thérapeute évaluera votre domicile, votre bureau (si vous travaillez) et votre routine quotidienne pour identifier les domaines où vous pourriez bénéficier d'une assistance. Un ergothérapeute peut vous enseigner les compétences suivantes :

• Comment utiliser une marchette, une canne ou d'autres aides à la marche si nécessaire • Comment marcher en gardant son équilibre (par exemple, en tournant lentement quand il faut changer de direction) • Conseils de marche pour rester concentré et éviter les chutes • Des moyens plus faciles d'entrer et de sortir du lit, ainsi que de sortir de la douche ou de la baignoire, sans tomber. • Techniques pour s'habiller, se laver et effectuer d'autres tâches d'auto-soins avec l'aide de pinces et d'autres dispositifs d'assistance • Conseils pour faciliter les tâches quotidiennes comme cuisiner, manger et nettoyer


Un ergothérapeute peut également vous suggérer des améliorations à votre domicile. Ces modifications rendront votre maison plus sécuritaire. Voici des exemples de ces modifications : • Si vous utilisez un fauteuil roulant, vous devriez avoir une baignoire accessible en fauteuil roulant, • Comptoirs inférieurs, • Des rails à côté des toilettes et dans la douche, • Tapis antidérapants, • Des portes plus larges, • Une chaise ou un banc de douche, • Un siège de toilette surélevé, • Et veilleuses activées par le mouvement.



Remarque importante : Ne commencez aucun traitement avant d'avoir consulté votre médecin/spécialiste.


Si vous avez envie de partager les symptômes moteurs et/ou non moteurs que vous avez ressentis jusqu'à présent, veuillez me les partager en cliquant ci-dessous.





9 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page